INDUSTRY UPDATES OF INDIA

INDUSTRY UPDATES
STEEL, METALS AND MINING


IRON ORE

Sesa Goa expects FY-12voulume growth to slip to 15-16%
Sesa Goa , India's largest iron ore exporter , expects sales volume to slow down to 15 to 16 percent in the current fiscal year as exports remain suspended from its operations in the southern state of Karnataka, its managing director said on Friday.


"While the ban on exports has been lifted, the Karnataka government is not issuing permits for shipmenst," Prasun Mukherjee said on a conference call to investors. Earlier this year, the company had forecast volume growth of up to 20 percent for the year ending next March.


Sesa said late on Thursday its net profit fell 35 percent in the June quarter profit in the absence of exports from Karnataka.
(Economic Times)
Brazil set to double mining royalties on iron ore – Report


Brazil is set to double royalty payments on iron ore production as part of an overhaul of the country's mining laws that gives the government a greater stake in natural resource development.


President Mr Dilma Rousseff is expected to move two laws to Congress next month, which will include a new mining code and regulatory agency as well as changes to mining royalties.


The proposed changes would allow the government to capitalize on higher prices for mineral commodities, especially iron ore. Iron ore prices have skyrocketed in recent years, thanks to intense demand from China the world's largest steelmaker and consumer of iron ore. The proposed changes to royalties for iron ore, one of the country's largest commodity exports, would increase payments to 4% from 2% of sales revenue. The law would cap royalty payments at 10% of a company's revenue.


Brazilian mining giant mining giant Vale SA, the world's largest producer and exporter of iron ore, would be hardest hit by the changes. Vale didn't return phone calls seeking comment on the report.


Analysts have said that higher mining royalties would affect companies EBITDA.


Shares of local mining companies fell on the report, with Vale declining 0.3% at the open to BRL 46.01. Small iron ore producer MMX Mineracao e Metalicos also slipped 0.2% to BRL 8.78 on the report.


Brazil generated about BRL 1.1 billion in mineral royalties in 2010, with that total expected to rise to BRL 1.3 billion in 2011.
(Steel Guru)


COAL
JSW Energy puts Ratnagiri plans on hold due to high coal prices
The rising price of coal has forced JSW Energy Ltd to put a 2,000 megawatts (MW) capacity expansion plan at Ratnagiri on hold.
The power producer will plan future projects on assured domestic coal linkages, vice-chairman and managing director Sajjan Jindal said on the sidelines of its annual shareholder meeting.“Long-term contracts are not a solution as prices have to be renegotiated all the time,” Jindal said. “The only way forward is for the government to give coal linkages and we expect to hear something on this front shortly.”
Even owning coal mines abroad doesn’t help as coal has to be brought into the country at benchmark prices, he said.
Over the past year, ICE Rotterdam coal price has risen more than 26% to $124.35 per tonne, according to Bloomberg data. JSW Energy needs about 10 million tonnes of coal each year and imports all its requirement. The company has two units producing 300MW each at Ratnagiri. A third 300MW unit started production in May, while a fourth unit of similar capacity is close to commissioning. JSW Energy had planned to add another 2,000MW.
The company declared a 42% fall in stand-alone net profit for the June quarter compared with a year earlier despite growing sales, mainly owing to rising expenses.Stand-alone net profit for the three months ended 30 June fell to Rs.190.26 crore from Rs.327.20 crore, while net sales rose 27% to Rs.1,119.26 crore.Total expenses soared 84% to Rs.856.07 crore, with a 77% rise in fuel costs doing most of the damage.
Other expenses also more than doubled to Rs.65.04 crore from Rs.25.50 crore. The company’s stock fell 6.6% to Rs.71 on the Bombay Stock Exchange, while the benchmark Sensex index fell 0.4%.
JSW Energy said it plans to take various measures to mitigate the impact of rising imported coal prices and reduce fuel costs in the coming quarters, without elaborating.

(Mint)
AGRICULTURE
Corn exports may rise over four times to 3 m tonnes
DRIVEN by high international prices and with quality issues sorted out, the country's corn exports could shoot up more than four times to over three million tonnes in the year to September 30, from the previous period’s low levels, a US trade official said here recently.
A representative of the US Grains Council (USGC) pointed out that India had already exported over 2.5 million tonnes after a record output of 20.2 million tonnes this crop year. "We are still in the marketing year and can easily make it more than three million tonnes," he reckoned.
Being the second-largest grower in Asia after China, India generally sells around two to three million tonnes of corn a year in the international market, amounting to about 90 million tonnes. However, last season exports had plunged to 7,00,000 tonnes owing to drought and crop damage brought about by inclement weather.
(Exim india)

CEMENT
FERTILISERS
Paradeep Phosphates launches New projects worth Rs 600 crore


Buoyed by an about 33 per cent jump in profits during 2010-11, fertiliser major Paradeep Phosphates Ltd (PPL) has launched new projects worth Rs 600 crore to substantially raise capacities and efficiencies at its different plants. "With a total income of Rs 3,630.64 crore, the company earned Rs 239.18 crore as profit before tax during 2010-11 as compared to Rs 179.73 crore in the previous year," PPL Managing Director Sharad S Nandurdikar told reporters here.


Similarly, profit after tax (PAT) increased to Rs 177.08 crore last fiscal, as against Rs 151.55 crore in the previous year, a rise of about 18 per cent, he said.
In view of the growing demand for nutrients and favourable atmosphere, a host of new projects are underway for enhancing the capacity and efficiency of PPL's sulphuric acid plant, phosphoric acid plant and fertiliser plant, Nandurdikar said.


Furthermore, additional residential and township facilities are at different stages of implementation. All these projects will be completed in the next three years, he said. The estimated cost would be around Rs 600 crore and on completion, the company plans to achieve a plant capacity of 15,00,000 tonnes annually, the PPL MD said, adding this would be part-financed through internal generations and partly through debt, which is in the process of being tied up.


Stating that the overall agricultural scenario for the country remained favourable during 2010-11, with good rainfall and demand for fertilisers, he said timely declaration of subsidy under the new nutrient-based subsidy policy ensured adequate availability of fertilisers during the year. With the reduced government subsidy, there was an upward movement in the MRP of fertilisers within a manageable range, without affecting consumption, Nandurdikar said.


Globally, there was a challenge faced in management of supply chain logistics due to load-port problems, Middle-East disturbances, piracy in the Suez and the destruction created by the earthquake and tsunami in Japan, he said. Referring to sales, Nandurdikar said apart from the sale of 11.69 lakh MT of its own manufactured DAP and complexes and 5 lakh MT of gypsum, PPL sold 1.18 lakh MT of imported MOP and 1.6 lakh MT of imported DAP.


A new grade of complex fertiliser, NPK (15:15:15:09), was produced and marketed during the year with an encouraging response from channel partners and customers. The company achieved a sales turnover of about Rs 24 crore from selling crop protection chemicals under the brand name, 'NAVRATNA', in a few states, he said, adding, "In the years to come, we expect to cover more areas with more products".


Despite problems of raw material availability due to logistics issues during the year, PPL produced a total of 12 lakh MT of fertilisers, comprising 6.6 lakh MT of DAP and 5.4 lakh MT of complexes of NPK, Nandurdikar said. With respect to intermediary products, PPL's production of sulphuric acid and phosphoric acid stood at 6.7 lakh MT and 2.4 lakh MT, respectively.


(Economic Times)

ENERGY
Iran warns of stopping exports
Iran warned India that it would stop exporting oil from August 1 if a financial dispute over payment was not resolved, according to an Iranian news agency. National Iranian Oil Co. (NIOC), the state oil firm that supplies around 12 per cent of India’s oil imports, had reportedly set the deadline in a letter dated June 27 to Indian refiners.
Iran, facing increased isolation internationally, and energy-hungry India have been looking to resolve an impasse triggered in December when the Reserve Bank of India (RBI) ended a regional clearing mechanism under US pressure.
Iran says India owes it $ 5 billion for oil imports in recent months. Earlier this year, Germany allowed India to pay for the oil via Hamburg-based EIH bank, which handles international trade for Iranian companies.
But India halted that conduit in early April after discussions with German Chancellor, Ms Angela Merkel, and EIH has since come under EU sanctions


SHIPPING, TRADE AND TRANSPORT.

MISES À JOUR DE L'INDUSTRIE
Acier, métaux ET DES MINES
IRON ORE
Sesa Goa s'attend FY-12voulume la croissance de glisser à 15-16%
Sesa Goa, en Inde le plus important exportateur de minerai de fer, s'attend volume des ventes de ralentir à 15 à 16 pour cent dans l'exercice en cours, les exportations restent suspendues à partir de ses opérations dans l'Etat méridional du Karnataka, son directeur général, a déclaré vendredi.
«Bien que l'interdiction des exportations a été levé, le gouvernement du Karnataka n'est pas la délivrance de permis pour les shipmenst," Prasun Mukherjee a déclaré à une conférence téléphonique pour les investisseurs. Plus tôt cette année, la société avait prévu une croissance des volumes allant jusqu'à 20 pour cent pour l'année se terminant Mars prochain.
Sesa a déclaré jeudi soir que son bénéfice net a chuté de 35 pour cent dans les profits trimestre Juin en l'absence d'exportations de Karnataka.
(Economic Times)
Le Brésil devrait doubler redevances minières sur le minerai de fer - Rapport
Le Brésil est appelée à doubler les redevances sur la production de minerai de fer dans le cadre d'une refonte des lois minières du pays qui donne au gouvernement une plus grande participation dans le développement des ressources naturelles.
Monsieur le Président Dilma Rousseff est prévu de passer deux lois au Congrès le mois prochain, qui comprendra un nouveau code minier et organisme de réglementation ainsi que les changements aux redevances minières.
Les changements proposés permettraient au gouvernement de capitaliser sur la hausse des prix des matières premières minérales, notamment le minerai de fer. Les prix du minerai de fer ont grimpé en flèche ces dernières années, grâce à une demande forte de la Chine le plus grand sidérurgiste mondial et de la consommation de minerai de fer. Les changements proposés à des redevances pour le minerai de fer, l'une des exportations du pays le plus grand des matières premières, serait d'augmenter les paiements à 4% contre 2% du chiffre d'affaires. La loi serait bouchon paiements de redevances à 10% du chiffre d'affaires d'une entreprise.
Brésilienne minier géant minier Vale SA géant, le plus grand producteur et exportateur mondial de minerai de fer, seraient les plus durement touchées par les changements. Vale n'a pas retourné les appels téléphoniques demandant des commentaires sur le rapport.
Les analystes ont dit que les redevances minières supérieur aurait une incidence sur les entreprises du BAIIA.
Les actions de sociétés minières locales est tombé sur le rapport, avec Vale baisse de 0,3% à l'ouverture à BRL 46,01. Petit producteur de minerai de fer MMX Mineracao e Metalicos également glissé de 0,2% à 8,78 BRL sur le rapport.
Le Brésil a généré environ 1,1 milliards de BRL redevances minières en 2010, avec ce total devrait s'élever à 1,3 milliards de BRL en 2011.
(Acier Gourou)
CHARBON
JSW Energy met plans Ratnagiri en attente en raison du prix du charbon de haute
La hausse du prix du charbon a forcé JSW Energy Ltd de mettre un 2000 mégawatts (MW) plan d'expansion des capacités à Ratnagiri en attente.
Le producteur d'énergie sera de planifier des projets à venir sur l'assurance liens charbon domestique, vice-président et directeur général de Sajjan Jindal a déclaré en marge de son assemblée annuelle des actionnaires. "Contrats à long terme ne sont pas une solution que les prix doivent être renégociés tous les temps, "Jindal dit. «La seule façon d'avancer est pour le gouvernement de donner les liens du charbon et nous nous attendons à entendre quelque chose sur ce front très prochainement."
Même posséder des mines de charbon à l'étranger ne permet pas que le charbon doit être introduit dans le pays au prix de référence, at-il dit.
Durant l'année écoulée, le prix du charbon à Rotterdam ICE a augmenté de plus de 26% à 124,35 $ la tonne, selon les données de Bloomberg. JSW Energy a besoin d'environ 10 millions de tonnes de charbon par an et importe toutes ses exigences. La société possède deux unités de production 300MW chacun à Ratnagiri. Une troisième unité de production de 300 MW a commencé en mai, tandis qu'un quatrième unité de capacité similaire est proche de la mise en service. JSW Energy avait prévu d'ajouter un autre MW 2000.
La société a déclaré une baisse de 42% en stand-alone bénéfice net pour le trimestre Juin par rapport à un an plus tôt malgré des ventes en croissance, principalement en raison de la hausse expenses.Stand-alone bénéfice net pour les trois mois clos le 30 Juin est tombé à Rs.190.26 crore à partir de Rs.327.20 crore, les ventes nettes ont augmenté tandis 27% à Rs.1, 119.26 dépenses crore.Total grimpé de 84% à Rs.856.07 crore, avec une hausse de 77% en coûts de carburant faisant le plus de dégâts.
Les autres charges a également plus que doublé pour Rs.65.04 crore Rs.25.50 crore partir. Les actions de la compagnie ont chuté de 6,6% à Rs.71 sur la Bourse de Bombay, tandis que l'indice de référence Sensex a chuté de 0,4%.
JSW Energy a déclaré qu'elle envisage de prendre diverses mesures pour atténuer l'impact de la hausse des prix du charbon importé et réduire les coûts de carburant dans les trimestres à venir, sans plus de précisions.
(Monnaie)
AGRICULTURE
Les exportations de maïs pourraient augmenter de plus de tonnes m quatre fois à 3
ENTRAINEMENT par des prix internationaux élevés et avec des problèmes de qualité triés, les exportations de maïs du pays pourrait prendre jusqu'à quatre fois plus que à plus de trois millions de tonnes dans l'année au 30 Septembre, à partir de faibles niveaux de la période précédente, un responsable du commerce américain a déclaré récemment.
Un représentant de l'US Grains Council (USGC) a souligné que l'Inde avait déjà exporté plus de 2,5 millions de tonnes, après une production record de 20,2 millions de tonnes cette année-récolte. "Nous sommes encore dans la campagne de commercialisation et peut facilement faire plus de trois millions de tonnes», il comptait.
Etre le deuxième plus grand producteur en Asie après la Chine, l'Inde vend généralement autour de deux à trois millions de tonnes de maïs par an sur le marché international, s'élevant à environ 90 millions de tonnes. Toutefois, les exportations ont plongé la saison dernière à 7,00,000 tonnes grâce à la sécheresse et les dégâts aux cultures provoqués par les intempéries.
(Exim India)
CIMENT
ENGRAIS
Phosphates Paradeep lance de nouveaux projets Rs 600 crore vaut
Porté par un saut d'environ 33 pour cent de bénéfices au cours 2010-11, les engrais majeurs Paradeep Phosphates Ltd (PPL) a lancé de nouveaux projets Rs 600 crore vaut d'accroître sensiblement les capacités et efficacités de ses usines différentes. «Avec un revenu total de Rs 3,630.64 crore, la société a gagné Rs 239,18 crore que le bénéfice avant impôts en 2010-11 par rapport à Rs 179,73 crore de l'année précédente», Nandurdikar PPL Directeur Général a déclaré Sharad S ici.
De même, le bénéfice après impôts (PAT) a augmenté de Rs 177,08 crore dernier exercice, contre Rs 151,55 crore de l'année précédente, soit une hausse d'environ 18 pour cent, at-il dit.
Compte tenu de la demande croissante de nutriments et de l'atmosphère favorable, une foule de nouveaux projets sont en cours pour renforcer la capacité et l'efficacité du PPL usine d'acide sulfurique, l'usine d'acide phosphorique et d'usine d'engrais, Nandurdikar dit.
Par ailleurs, d'autres installations résidentielles et du canton sont à différents stades de mise en œuvre. Tous ces projets seront achevés dans les trois prochaines années, at-il dit. Le coût estimé serait d'environ Rs 600 crore et à l'achèvement, la société prévoit de réaliser une capacité de production de 15,00,000 tonnes par an, le MD PPL dit, ajoutant que ce serait en partie financé à travers les générations interne et en partie par l'endettement, qui est dans le processus d'être ligoté.
Déclarant que le scénario global agricole pour le pays est resté favorable au cours de 2010-11, avec une bonne pluviométrie et de la demande pour les engrais, il a dit la déclaration en temps opportun des subventions sous la politique de subvention des nutriments à base de nouvelles assuré la disponibilité adéquate d'engrais durant l'année. Avec la subvention du gouvernement réduit, il y avait un mouvement à la hausse du MRP d'engrais dans une fourchette gérable, sans affecter la consommation, Nandurdikar dit.
Globalement, il y avait un défi à relever dans la gestion de la chaîne logistique en raison de la charge des problèmes de port, au Moyen-Orient perturbations, la piraterie dans le canal de Suez et la destruction créé par le séisme et le tsunami au Japon, at-il dit. Se référant à la vente, a déclaré Nandurdikar en dehors de la vente de 11,69 MT lakh de ses propres DAP fabriqués et complexes et 5 MT de lakh de gypse, PPL a vendu 1,18 MT de lakh de MOP importés et 1,6 Mt de lakh de DAP importé.
Un nouveau grade d'engrais complexes NPK (15:15:15:09), a été produite et commercialisée pendant l'année avec une réponse encourageante de partenaires et clients. La société a réalisé un chiffre d'affaires d'environ Rs 24 crore de la vente de produits chimiques de protection des cultures sous le nom de marque, «Navratna ', dans quelques États, at-il dit, ajoutant:« Dans les années à venir, nous nous attendons à couvrir plus de zones avec plus de produits ".
Malgré les problèmes de disponibilité des matières premières en raison de problèmes logistiques pendant l'année, PPL a produit un total de 12 Mt de lakh d'engrais, comprenant 6,6 Mt de lakh de DAP et de 5,4 Mt de lakh de complexes de NPK, Nandurdikar dit. En ce qui concerne les produits intermédiaires, la production PPL de l'acide sulfurique et d'acide phosphorique s'est établi à 6,7 et 2,4 MT de lakh lakh Mt respectivement.
(Economic Times)
ÉNERGIE
L'Iran avertit l'arrêt des exportations
L'Iran a averti l'Inde qu'elle cesserait exportateurs de pétrole du 1er août si un différend financier sur le paiement n'a pas été résolu, selon une agence de nouvelles iranienne. National Iranian Oil Co. (NIOC), l'entreprise pétrolière d'Etat qui fournit environ 12 pour cent des importations de pétrole de l'Inde, aurait fixé la date limite dans une lettre datée du 27 Juin au raffineurs indiens.
L'Iran, face à l'isolement accru au niveau international, et avides d'énergie en Inde ont cherché à résoudre une impasse déclenchée en Décembre quand la Reserve Bank of India (RBI) a terminé un mécanisme de compensation régionale sous la pression américaine.
L'Iran affirme que l'Inde doit son 5 milliards de dollars pour les importations de pétrole ces derniers mois. Plus tôt cette année, l'Allemagne a permis l'Inde à payer pour le pétrole via basée à Hambourg EIH Bank, qui gère les échanges internationaux pour les entreprises iraniennes.
Mais l'Inde a enrayé cette canalisation au début avril, après des discussions avec la chancelière allemande, Mme Angela Merkel, et a depuis EIH relèvent sanctions de l'UE
EXPÉDITION, commerce et transport.

No comments:

Post a Comment